17.03.2022

Bénévolat | Egalité des chances

“J’ai été encouragée à parler de mes doutes”

Viviane Kehl a suivi le Workshop "Limites" destiné aux bénévoles des Olympiades. Dans cette interview, elle nous a explique comment ce cours a permis de libérer la parole et ce qui, à son sens, peut encore être fait en matière de prévention de harcèlement sexuel.

Les bénévoles des Olympiades ont plusieurs casquettes : ils·elles sont à la fois enseignant·e, jury, modèle et médiateur·rice. (Image: European Girls Olympiad in Informatics)

Viviane Kehl (Image: Severin Nowacki)

Viviane, pourquoi t'es-tu inscrite à ce cours ?

Je trouve qu'il est parfois difficile, dans le contexte des Olympiades, de savoir où se situent les limites entre les participant·e·s et les bénévoles. Lorsqu’on se retrouve bénévole, on a souvent déjà rencontré les participant·e·s l’année précédente lorsqu’on était nous-même à leur place. Doit-on changer de comportement ? À quoi doit-on faire attention dans ce nouveau rôle ? Et comment la relation entre un responsable et les participant·e·s évolue-t-elle au fil des ans, lorsque la différence d'âge devient de plus en plus importante ? 

 

 

Peux-tu nous décrire quelques exemples de situations dont vous avez discuté où il est question de distance/proximité ?

Nous avons travaillé sur des exemples fictifs de scoutisme et d'olympiades. Chez les scouts, par exemple, il peut y avoir des contacts indésirables entre les responsables et les participant·e·s pendant le sport. En ce qui concerne les Olympiades, nous avons discuté d'une situation dans laquelle un·e responsable explique une tâche à un participant·e. À quel moment dépasse-t-on la limite dans ce cas précis ?

 

Vous avez recensé les situations qui peuvent présenter des risques, c'est-à-dire celles qui sont susceptibles d'entraîner une violation des limites. Quel est le but de cet exercice ?

Répertorier les situations nous a permis de nous préparer à des cas concrets et d'évaluer leur risque. Quel est le risque qu'une violation des limites puisse avoir lieu ici ? Quels outils peut-on mettre en place pour que cette violation des limites n'ait pas lieu ? 

 

Lors du Workshop, un document de synthèse avec plusieurs situations à risque a été rédigé en groupe. Celles-ci ont été séparées en plusieurs catégories. On y trouve par exemple les limites concernant la sphère intime / privée. L’absence de règles pour la répartition des jeunes dans les chambres lors des camps peut être source d’ambiguïtés. Les limites corporelles sont également répertoriées. Que faire lorsqu’une participante est blessée et doit montrer sa blessure ? S’assurer de la présence des femmes et d’hommes lors des événements peut permettre d’éviter la violation d’une limite. Et puis, il y a également toutes les situations où les bénévoles et participants se retrouvent par groupe deux. Avoir conscience de cette situation est un outil de prévention.

 

Qu'est-ce qui t'a manqué dans le cours ? Dans quels domaines souhaiterais-tu en apprendre davantage ou recevoir plus de soutien de ton Olympiade ou de l’association faîtière ?

J'aurais apprécié que l'on puisse répondre plus précisément aux questions des participant·e·s au cours et d’aller plus en profondeur dans les cas spécifiques aux Olympiades. Je pense aussi que nous avions une très bonne dynamique de groupe pour travailler ensemble la deuxième deuxième étape de l’exercice qui consistait à  l'évaluation des risques. Malheureusement, nous n'avons pas eu le temps de le faire. Je pense que ça aurait apporté une vraie plus-value pour la prévention au sein des Olympiades.

J'aurais également trouvé utile que nous examinions des exemples concrets d'autres associations. Quels outils ont-ils mis en place pour la "gestion des risques" ? Et que font-ils·elles concrètement en cas de soupçon de violation des limites ?

 

Viviane Kehl est bénévole des Olympiades de mathématiques. Elle a étudié les mathématiques et travaille comme ingénieure système aux CFF. 

 

Le cours t'a-t-il été utile pour la suite de ton activité de bénévole ?

Oui, j'ai réfléchi à quelques situations à risque dans mon association et j'ai été encouragée à en parler et à poser des questions en cas de doute sur le comportement d’un ou d’une bénévole.

 

La formation continue "Limites" vise à définir les violations des limites et à sensibiliser les bénévoles des Olympiades de la science. En plus de ce Workshop, nous formons des personnes de confiance, auxquelles tout un chacun·e peut s’adresser. L’association faîtière et les différentes Olympiades travaillent ensemble à l'élaboration d'un code de conduite pour les bénévoles. Celui-ci sera soumis au vote de l'assemblée générale de l'association en juillet. Une check-list pour la gestion et la communication de crise est également en cours d'élaboration. 

 

Contact

En  cas de question sur le thème de la prévention, tu peux contacter en tout temps Xénia Villiers des Olympiades de la science: x.villiers(at)olympiad.ch.

 

Autres articles

Faîtière

Bénévolat: sept bonnes raisons de demander ton attestation

Les Olympiades te délivrent une attestation d'engagement en tant que bénévole. Ce papier est une preuve de ton engagement social et des compétences que tu as acquises.

Faîtière

Mathématiques

Physique

Join the MEMO22 team!

Are you still free at the end of August? Are you looking to meet new people and make new friends? Would you like to support a project for motivated high-school students that brings together like-minded people? Then you have come to the right place.

Faîtière

Philosophie

Biologie

Chimie

Géographie

Mathématiques

Physique

Économie

Linguistique

L’expert des Olympiades

Marco Gerber a travaillé pendant plus de 10 ans pour les Olympiades de la science. Il quitte le bureau pour rejoindre l'équipe de projet des Olympiades internationales de chimie qui auront lieu pour la première fois en Suisse en été 2023. Un entretien.

Faîtière

Être bénévole… mais comment ?

Qu’est-ce qu’implique le volontariat ? C’est la question à laquelle répond le Codex des Olympiades de la science. Que contient-il exactement ? Toutes les associations sont justement en train de plancher sur sa rédaction, nous explique Johannes Kapfhammer, membre du Comité directeur.

Faîtière

Trois questions à Nina Trüb intervenante pour l’association Limita

Nina l’affirme directement: son travail a du sens. Depuis 2020, elle intervient dans des formations continues sur la prévention du harcèlement sexuel pour le compte de l’association Limita. Elle coordonne notamment le Workshop “Grenzen” ouvert aux bénévoles des Olympiades de la science.

Faîtière

Où est la limite? Workshops pour les bénévoles

Nos bénévoles sont à la fois enseignant·e, jury, modèle et médiateur·rice. Trouver le juste milieu dans ces relations entre bénévoles et participantes peut s’avérer difficile. Mais les limites existent. Lors de ce workshop, tu prendras connaissance de la définition et surtout quand et comment agir.