25.03.2020

L’Olympiade de philosophie s’est déroulée en ligne

Manuel Beckert (Gymnase de Neufeld, BE) et Severin Rohrer (Ecole cantonale de Burggraben, SG) ont remporté la médaille d’or à l’Olympiade suisse de philosophie. Ils ont convaincu le jury par leurs arguments concernant les limites de la liberté - et ce, sans quitter les limites de leur propre chambre. Car la finale de l’Olympiade de philosophie, le 21 mars, s’est déroulée de façon virtuelle.

Vidéoconférence spontanée avec les participants. (Screenshot: Lara Gafner)

Manuel Beckert (Image: Manuel Beckert)

Médaille d'argent pour Emilie Dill (Institut Florimont, GE) et Mircea-Petru Ditiu (Ecole Internationale de Genève, GE). (Images: Emilie Dill, Mircea-Petru Ditiu)

Médaille de bronze pour Nadine Jabornegg (Kantonsschule Wil, SG) et Conradin Schindler (Kantonsschule Zürcher Oberland, ZH). (Images: Nadine Jabornegg, Conradin Schindler)

12 finalistes de toute la Suisse, qui se sont distingués parmi 122 participants au total, se rencontrent lors d’un week-end prolongé à Berne. Ils font connaissance, discutent, et rédigent une dissertation. Ainsi était prévue la finale de l’Olympiade de philosophie. Mais la pandémie du coronavirus s’est déclarée et l’événement a dû être annulé. Pour donner tout de même aux participants une chance d’obtenir une médaille, le concours de dissertation a eu lieu en ligne samedi dernier.

 

La liberté est dans l’air du temps

 

Les participants ont reçu les propositions de thèmes par courriel à 08:00. Les dissertations pouvaient être rédigées à domicile et envoyées jusqu’à 13:00. «Les limites appliquées à la volonté à travers le monde ne sont pas un obstacle à la liberté, elles en sont une condition préalable» - cette citation de Peter Bieri a été le thème le plus souvent choisi. «Je constate que la liberté est dans l’air du temps", a commenté un membre du jury. Les deux gagnants ont eux aussi choisi cette citation. Manuel Beckert, premier au classement, en est venu à la conclusion que l’on est pris dans des contradictions si l’on suit jusqu’au bout la thèse de Peter Bieri. Il a argumenté dans ce sens par une expérience de pensée personnelle, notamment.

 

Pluridisciplinaire

 

Une fois le travail terminé, quelques-uns de ces jeunes philosophes ont spontanément discuté par vidéoconférence. La conversation s’est d’abord concentrée sur les dissertations. A un moment donné s’est posée la question de savoir si l’on peut avoir une représentation d’un concept sans pour autant en connaître le nom. Par exemple, si l’on peut comprendre le sentiment appelé «malin plaisir» même sans pouvoir le nommer. Un autre sujet de discussion a été la mise en oeuvre de l’enseignement à distance, qui ne touche pas que les activités extrascolaires telles que les Olympiades, mais aussi l’école elle-même. La plupart des jeunes se connaissaient déjà via leur participation à d’autres Olympiades de la science. Severin Rohrer, deuxième au classement, n’avait encore jamais participé à d’autres Olympiades pour sa part, mais il a lui aussi des intérêts multiples: il a remporté l’an passé un concours de latin.

 

Ce que l’avenir nous réserve

 

Normalement, les deux vainqueurs auraient dû désormais se préparer en vue de leur voyage pour l’Olympiade internationale de philosophie. Mais l’événement, prévu à Lisbonne fin mai, est en principe reporté à 2021. Toutefois, la question d’une alternative en ligne aussi pour la compétition internationale est actuellement en discussion. En tous les cas, les participants de la finale suisse de cette année devraient pouvoir se rencontrer en personne encore cette année, dès que les circonstances le permettront.

 

Les Olympiades de la science encouragent des jeunes, éveillent leurs capacités scientifiques et leur créativité, et montrent que la science est passionnante. Neuf Olympiades ont lieu chaque année : des ateliers, des camps, des examens et des concours pour plus de 4'000 talents en biologie, chimie, géographie, informatique, mathématiques, philosophie, physique, robotique et économie. Les organisateurs sont des jeunes chercheurs, étudiants ou enseignants qui investissent bénévolement de nombreuses heures et beaucoup de cœur dans le programme national.

 

Liens

 

Contact

Lara Gafner

Stv. Kommunikationsbeauftragte

Wissenschafts-Olympiade

Universität Bern

Hochschulstrasse 6

3012 Bern

+41 31 631 51 87

l.gafner(at)olympiad.ch  

Autres articles

Faîtière

Chimie

Biologie

Géographie

Informatique

Physique

Robotique

Économie

Philosophie

Corona-Updates

Les Olympiades de la Science veulent prendre des responsabilités et contribuer à ralentir la prévalence du coronavirus afin de protéger les groupes de population menacés. Cela a des implications pour nos événements.

Faîtière

Physique

Mathématiques

«Suivez votre intuition!»

La vie a mené Caroline Rossier de Lausanne à Zurich et des olympiades de physique vers l’électrotechnique. Aujourd’hui, elle s’occupe d’électrons et de photons dans ses études de master. Lorsqu’elle était jeune, elle voulait déjà savoir comment le monde fonctionne et se laissait guider par sa curiosité. Elle conseille aux autres de faire ce qui les intéresse.

Physique

Faîtière

Licht auf Abwegen

Im Alltag finden sich viele Beispiele, bei denen das Licht mit einem optischen System abgebildet wird. So projiziert der Beamer ein Bild auf die Leinwand oder eine Kamera bildet eine schöne Blume auf den Sensorchip ab. Aber was steckt hinter einer scharfen Abbildung? Und wie können wir eine erzeugen? Mit der Physik-Olympiade kannst du auch zu Hause dem Licht auf die Spur kommen.

Biologie

Faîtière

Biologie auf dem Küchentisch

Die Labore sind geschlossen, die traditionelle Biologie-Olympiaden-Woche findet dieses Jahr nicht statt. Trotzdem musst du nicht auf spannende Praktika verzichten. Mit folgendem Protokoll holst du dir Biologie-Olympiaden-Luft nach Hause (Achtung: Bio-Luft ist oft nicht gerade der rosigste aller Düfte…).

Philosophie

L’Olympiade de philosophie s’est déroulée en ligne

Manuel Beckert (Gymnase de Neufeld, BE) et Severin Rohrer (Ecole cantonale de Burggraben, SG) ont remporté la médaille d’or à l’Olympiade suisse de philosophie. Ils ont convaincu le jury par leurs arguments concernant les limites de la liberté - et ce, sans quitter les limites de leur propre chambre. Car la finale de l’Olympiade de philosophie, le 21 mars, s’est déroulée de façon virtuelle.

Mathématiques

Les médailles, si proches mais si loin

Raphael Angst, de l'école cantonale Im Lee (ZH), et la lycéenne Yanta Wang, d'Oberwil (BL), ont remporté l'or pour leurs performances aux Olympiades de mathématiques suisses. La cérémonie de remise des médailles, qui aurait dû avoir lieu le 14 mars, a été reportée indéfiniment afin d'éviter la propagation du coronavirus. Les jeunes mathématicien.ne.s devront donc être patient.e.s jusqu'à ce qu'ils reçoivent leurs médailles tant méritées. Ils peuvent déjà ramener chez eux les connaissances acquises au cours de ces Olympiades - par exemple dans le camp d'entraînement d'Aarburg.