11.02.2022

Egalité des chances

Pourquoi avons-nous besoin de plus de femmes en science?

Le 11 février nous célébrons l’International Day of Women in Science. Empouvoirer les jeunes femmes et les encourager à poursuivre une carrière scientifique fait partie des objectifs des Olympiades de la science et de la Fondation Science et jeunesse. Xénia Villiers revient sur les trois raisons principales qui nous poussent à vouloir plus de femmes en science.

Notre objectif: Que les podiums des Olympiades MINT soient aussi diversifiés que celui des Olympiades de géographie. 

1. Parce que la diversité est source d’innovation

De nombreuses études montrent que la diversité est source d’innovation et de performance. Dans une équipe aux horizons pluriels, les collaborateur·rice·s échangent plus d’informations et d’idées car les employé·e·s partent moins du principe que leurs collègues partagent leurs réalités. Ce travail d’équipe permet de meilleures prises de décisions et à long terme des entreprises avec de meilleurs bilans. Oui, la diversité rapporte (ici un article de l'Harward Business Review pour vous en convaincre).

 

2. Parce que nous voulons que le monde de demain soit égalitaire

La présence de femmes dans le domaine des MINT est impérative dans la construction d’une société plus égalitaire. Les produits et les processus liés aux technologies façonnent et vont façonner le monde dans lequel nous vivons. Sans représentation, les intérêts des femmes ne seront pas pris en compte.

C’est ce que défend la chercheuse de l’Université de Genève Isabelle Collet, spécialiste des questions qui traitent de la discrimination des femmes dans l’informatique. «En œuvrant à une représentation de toutes et tous, nous nous assurons que l’utilisation de données, les algorithmes, les essais cliniques, les innovations technologiques participent à une société inclusive et tolérante».

 

 

Les Olympiades ont mis en place un fonds pour l’égalité des chances, consultez cet article pour en savoir plus. 

 

Le constat que l’aptitude pour les MINT serait propre au masculin est également infondé. La recherche ne montre aucune prédisposition génétique masculine liée aux sciences. La société modèle nos préférences. Lorsque l’on regarde du côté de l’Asie, l’informatique est considérée comme un métier taillé sur mesure pour les femmes: il ne requiert que peu de force physique, le télétravail est possible et les horaires sont flexibles (écouter le podcast).

Nous voyons qu’en fonction des sociétés les métiers ne sont pas «genrés» de la même manière, nous pouvons donc encourager et changer l’image des MINT.

3. Pour en finir avec les inégalités salariales

 

Les métiers MINT sont parmi les métiers les plus valorisés et à plus haut revenu. En Suisse, les personnes titulaires d’un diplômes MINT ont plus de probabilité de décrocher un poste à responsabilité: 24% des diplômés occupent une fonction dirigeante. Pour l’ONG AAUW: «Donner aux femmes des chances égales de poursuivre - et de s'épanouir dans des carrières MINT permet de réduire l'écart salarial entre les sexes, de renforcer la sécurité économique des femmes, de garantir une main-d'œuvre diversifiée et talentueuse dans les MINT et d'éviter les préjugés dans ces domaines et dans les produits et services qu'ils produisent.»

 

Liens 

Autres articles

Robotique

Faîtière

Wenn die Hälfte der Teilnehmenden plötzlich Frauen sind

Von 34% weiblichen Teilnehmenden auf 50%: Das ist das Ziel des Projekts „Mehr Girls in Robotik“. In den nächsten drei Jahren bietet die Robotik-Olympiade WRO daher Gratis-Roboter für Mädchenteams, Workshops und einen Roboter-Blog von und für Mädchen an.

Faîtière

Être bénévole… mais comment ?

Qu’est-ce qu’implique le volontariat ? C’est la question à laquelle répond le Codex des Olympiades de la science. Que contient-il exactement ? Toutes les associations sont justement en train de plancher sur sa rédaction, nous explique Johannes Kapfhammer, membre du Comité directeur.

Faîtière

Trois questions à Nina Trüb intervenante pour l’association Limita

Nina l’affirme directement: son travail a du sens. Depuis 2020, elle intervient dans des formations continues sur la prévention du harcèlement sexuel pour le compte de l’association Limita. Elle coordonne notamment le Workshop “Grenzen” ouvert aux bénévoles des Olympiades de la science.

Faîtière

“J’ai été encouragée à parler de mes doutes”

Viviane Kehl a suivi le Workshop "Limites" destiné aux bénévoles des Olympiades. Dans cette interview, elle nous a explique comment ce cours a permis de libérer la parole et ce qui, à son sens, peut encore être fait en matière de prévention de harcèlement sexuel.

Faîtière

Let's Talk: Traverser le Röstigraben avec Xénia

Xénia Villiers travaille dans le Bureau des Olympiades de la science comme Responsable Romandie. Découvrez son portrait vidéo et les projets les plus importants pour la Suisse romande qu’elle vous résume en quelques points.

Robotique

Informatique

Robotik-Workshops für Einsteigerinnen und Fortgeschrittene

Lerne gemeinsam mit anderen jungen Frauen, wie du Mini-Roboter bauen und programmieren kannst. Das ist nicht neu für dich? Dann besuche die Workshops für Fortgeschrittene. Das Angebot richtet sich an Schülerinnen im Alter ab 8 Jahren.