Rapport annuel

2021

Les bénévoles

Pour mettre en place les activités des Olympiades de la science, le soutien de nombreuses personnes est indispensable. Ce sont notamment les corrections, la surveillance et la préparation aux examens qui exigent le plus d’huile de coude. Beaucoup de temps est également consacré à l'organisation, aux traductions, au travail du Comité directeur, à l'administration et à la communication.

 

Les Olympiades de la science réunissent des personnes de tous les horizons et comptent pas moins de 380 bénévoles.

 

 

 

Nous leur avons consacré une série d'articles afin de découvrir ce que cet engagement signifie concrètement pour eux·elles. Au sein de ce rapport, vous trouverez les liens vers les billets de cette série ainsi que des images tirées de ces articles. 

 

Nous avons également tenté de recueillir davantage de faits concernant nos bénévoles en réalisant un sondage en décembre 2020. Et voici les résultats: deux tiers d'entre eux·elles sont inscrit·e·s dans une université ou une haute écoles spécialisées en tant qu’étudiant·e·s ou doctorant·e·s. Concernant le dernier tiers de personnes professionnellement actives, elles sont nombreuses à travailler comme enseignant·e·s. Nous comptons également des retraités (3,3%), mais l'âge moyen est de 25 ans. Le·la  bénévole type travaille en moyenne 107 heures par année, ce qui correspond à un poste à 5%. Les membres du comité directeur ont une charge de travail supérieure (178 heures). 

 

Les bénévoles estiment que leur travail est valorisé, surtout par les participant·e·s et les autres volontaires. Le plaisir qu’ils·elles tirent du travail bénévole, les nouvelles rencontres et l'identification aux valeurs des Olympiades de la science sont les principaux moteurs de leur motivation.  

En 2021, nous sommes également parti·e·s à la rencontre de nos bénévoles et avons réalisé de nombreux portraits. Consultez l’entretien avec le bénévole et professeur de physique Richard Heimgartner ou encore celui avec Nitya, participante aux Olympiades et activiste pour l’environnement

 

Martina Hirayama, Secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, nous a également apporté un éclairage politique sur la question de la promotion des talents et a souligné l’importance de l’engagement en matière de communication scientifique.

 

 

Les bénévoles estiment que leur travail est valorisé, en premier lieu par les participants et les autres bénévoles. Le plaisir, l'échange et l'identification avec les Olympiades des Sciences sont trois raisons qui les motivent.

 

Les concours

Pendant l’année scolaire 2020/2021, 5’121 jeunes ont participé à l'un des premiers tours des Olympiades : un nouveau record !

 

 

 

 

Avant ou pendant les concours, les élèves ont pu assister à des cours, profiter de camps scientifiques et suivi des coachings. Lors de ces divers moments,  ils·elles révisent les bases, mais acquièrent aussi de nouvelles connaissances et compétences. De jeunes étudiant·e·s, chercheur·euse·s ou enseignant·e·s les accompagnent et les motivent dans cette démarche. 

 

Au total, 175 jeunes ont réussi à se qualifier pour une finale suisse, avec à la clé des médailles d’or, d’argent et de bronze, ainsi qu’une qualification pour l'un des 16 concours internationaux organisés à l'étranger. 

 

La performance des jeunes Suisses aux Olympiades internationales est d’ailleurs impressionnante : 44 médailles et mentions. Parmi elles, 5 médailles d'or, encore un autre record ! De plus, sur la scène internationale, les bénévoles suisses ont cette année relevé un nouveau défi en organisant les toutes premières European Girls Olympiad in Informatics.  Ce concours international de programmation en ligne a réuni 160 jeunes femmes de plus de 40 pays différents du 13 au 19 juin 2021. On vous explique ici, en quoi ce concours constitue une réelle mesure en égalité des chances!

 

 

 

 

Cette année encore, de nombreux concours se sont déroulés en ligne ou en format hybride. Grâce à la digitalisation, de nombreux jeunes ont rejoint les Olympiades - nous avons même battu un record -  mais ce phénomène pose aussi de nouvelles questions (risque de triche, importance de l’environnement familial, accès différencié aux outils numérique).  Nous avons mené l’enquête ici.

 

Petit aperçu : dans le cadre de l’année scolaire suivante, les jeunes pourront également exprimer leur talent pour les langues en rejoignant les nouvelles Olympiades de linguistique. Découvrez l’interview de son fondateur, le professeur Michiel de Vaan, pour en savoir plus !

Communication et réseau

En 2021, les médias suisses ont publié environ 200 articles sur les Olympiades de la science. Concernant notre site internet, celui-ci accueille chaque année 29 000 visiteur·rice·s. 

 

En tant qu'organisation à but non lucratif, deux éléments principaux expliquent notre succès : premièrement, notre enthousiasme et nos convictions. Deuxièmement, le soutien pérenne de nos partenaires. Sans eux, nous ne pourrions pas partager notre passion ni encourager les jeunes dans le domaine des sciences et de la technique.

 

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos organisations partenaires: Science et jeunesse, la Fondation suisse d'études et YES. Ensemble, nous proposons une offre complémentaire et durable. Ce qui aide les enseignant·e·s des écoles secondaires et professionnelles à encourager leurs talents de manière ciblée.

 

Nous avons notamment dédié un reportage à notre collaboration avec Science et jeunesse concernant l’International Swiss Talent Forum. Celui-ci est chapeauté par Sej qui réserve chaque année des places pour les finalistes des Olympiades internationales.

 

 

 

 

"Le bénévolat est un investissement qui en vaut la peine", souligne Nitya Rajan
Consultez l'interview de la participante et activiste de l'environnement

 

 

Finances

Charges:               CHF 870'000

Résultat annuel:     CHF     5'800

 

 

Une importante composante manque à l’addition de nos comptes annuels : les 20'000 heures de travail non rémunérées de nos bénévoles. Nous tenons à la remercier du fond du coeur ! Nous remercions également toutes les institutions, organisations et écoles qui se sont engagées à nos côtés.

Comptes annuels

Le rôle principal des associations consiste à transmettre des connaissances et à encadrer les participant·e·s. Afin que les bénévoles disposent de plus de temps pour ces tâches, le Secrétariat des Olympiades de la science s'occupe, entre autres, de la collecte de fonds et aide les responsables financiers à établir les comptes annuels. Ceux-ci sont soumis chaque année à un contrôle restreint par la société T+R AG Gümligen.

 

Une fois la révision terminée, tous les comptes annuels de l'association et de ses membres se trouvent dans notre rapport financier 2021.

"Les étudiant·e·s doivent être motivé·e·s, je sème simplement les graines", explique Samuel Zschokke.
Lire l'interview de l'enseignant de biologie 

Archives

Dans nos archives, vous trouverez les rapports annuels de 2008 à aujourd'hui.

 

 

Perle d'archive de 2017 : le jeune comité directeur nous explique pourquoi le travail associatif est un défi.

Partenaires