08.06.2023

Chancengerechtigkeit

Les Olympiades en Suisse romande

Comment favoriser la représentation des Romand·e·s au sein des Olympiades de la science? Les participant·e·s romand·e·s restent à ce jour sous-représenté·e·s au sein des Olympiades, notamment par rapport aux jeunes suisse-alémaniques. Fort de ce constat est née la volonté de visibiliser les offres en Suisse romande pour en attirer davantage dans nos programmes.

Tour de Romandie: 13 établissements ont été sélectionnés pour une campagne promotionnelle afin d’entrer en contact avec notre public-cible.

Augmenter le nombre de participant·e·s romand·e·s permettrait de tendre vers une représentativité de la Suisse romande conforme à la partition nationale et ainsi, palier à ces inégalités. Pour atteindre ce premier objectif, il s’agit, plus spécifiquement, de faire tendre le taux de de personnes dont la langue principale ou l’une des langues principales est le français, vers les chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique. A ce sujet, celui-ci indique qu’en 2020, l’allemand (et suisse allemand) et le français étaient les deux langues – principales – déclarées par la population. En pourcentage, cela représente 62,3% pour l’allemand et le suisse allemand contre 22.8% pour le français (OFS, 2022).

 

Pour assurer l’égalité entre ces deux régions linguistiques, nous devons également favoriser une augmentation du nombre de bénévoles issu·e·s de Suisse romande. Ce second objectif repose, quant à lui, moins sur la recherche d’une conformité à la partition nationale évoquée ci-dessus que sur les besoins des associations en termes de travail bénévole.

Au vu de ce qui précède, nous avons élaboré des mesures concrètes. 

 

Mesure 1 : Le « Tour de Romandie »

Une mesure qui a pour objectif de visibiliser les Olympiades de la science en vue d’une augmentation du taux de participant·e·s issu·e·s de la Suisse romande

 

 

Dans le but de garantir un accès équitable aux programmes suisses de promotion des talents les Olympiades de la science, la Fondation Science et jeunesse et la Fondation suisse d’études, de manière collaborative et en centralisant nos efforts, avons cherché à visibiliser nos programmes auprès des jeunes de Suisse romande. Dans le cadre de sa première phase (2022-2023), le projet a été pensé pour sensibiliser les élèves faisant de ces dernier·ère·s notre public-cible ; avec l’idée que si, par la même occasion, nous parvenions à sensibiliser le corps enseignant, l’impact des visites aurait été d’autant plus important.

 

 

En nous basant sur une étude statistique, 13 établissements ont été sélectionnés pour une campagne promotionnelle dans lesquels nous souhaitions tenir un stand, afin d’entrer en contact avec notre public-cible. Il s’agissait des 13 écoles romandes dans lesquelles l’une des trois de nos organisations était déjà active. Le focus était avant tout mis sur les élèves des gymnases. Sur cette base-là, nous avons pris contact avec ces écoles afin de planifier la tenue d’un stand tout en restant ouvert·e·s aux autres possibilités de représenter les trois organisations. Le rapport de la phase pilote de ce projet a permis de dresser un premier bilan. 

Les chiffres: 16 établissements et forums sollicités, 5 écoles et 2 forums visités et 1 présentation auprès d’un Office cantonal de l’orientation professionnelle effectuée.
220 élèves et 12 enseignant·e·s rencontré·e·s, 147 participations au quiz
40 heures utilisées en visite in situ, par 3 collaborateur·trice·s

 

Si cette première phase du projet a essentiellement ciblé les élèves, la stratégie de la seconde se concentrera principalement sur les enseignant·e·s. Nous tirons un bilan positif de cette expérience qui nous a permis d’établir des objectifs concrets et adaptés à la réalité du terrain pour la prochaine étape de ce projet (2023-2024), et nous réjouissons de partir à la rencontre du corps enseignant de Suisse romande.

 

 

Mesure 2: Rencontre avec des bénévoles de Suisse romande

Une mesure qui a pour objectif de visibiliser le travail bénévole des Olympiades, de manière individuelle, en vue d’une augmentation des bénévoles issu·e·s de la Suisse romande.

En 2022/23, nous avons rencontré 4 bénévoles issu·e·s de Suisse romande, personnalités engagées qui sont revenues sur leur parcours au sein des Olympiades et qui ont partagé avec nous leur passion pour l’éducation et la science.

 

Alexandra Smirnova

 

  • Alexandra Smirnova: 20 ans, bénévole engagée pour l'égalité des chance.  Entretien
  • Clémence Bachmann: 21 ans, bénévole au cœur de l’action. Entretien
  • Quentin Wenger: 26 ans, bénévole en coulisses. Entretien
  • Matthieu Zuffrey: 20 ans, bénévole aux nombreuses casquettes. Entretien

 

Weitere Artikel

Chemie

"Die Erfahrung ist wertvoll, um zu lernen und Kontakte zu knüpfen" - Josephine Pratiwi über die Chemie-Olympiade

Josephine Pratiwi nimmt an Mathematikwettbewerben teil, bevor sie 2013 die Chemie-Olympiade für sich entdeckt. Sie gewinnt Gold und vetritt die Schweiz in Moskau. Heute ist sie Materialwissenschaftlerin, Nachhaltigkeitsberaterin, Coach für nachhaltige Führung und Triathletin.

Verband

Barrierefreie Wissenschafts-Olympiaden

Unser Ziel ist es, allen Jugendlichen eine faire und barrierefreie Teilnahme zu ermöglichen. Zu diesem Zweck haben wir konkrete Beispiele für Hilfestellungen und Nachteilsausgleiche für Teilnehmende mit Beeinträchtigungen, Behinderungen oder chronischen Krankheiten zusammengestellt.

Verband

Wirtschaft

Philosophie

"Ich appelliere an alle Berufsschulen, über die Wissenschafts-Olympiaden zu informieren"

Mauro Baumann hat dieses Jahr für seine Teilnahme in Philosophie und Wirtschafts den Preis für die beste interdisziplinäre Leistung gewonnen - als Berufsschüler. Er erzählt, was Lehrlinge von der Teilnahme an den Wissenschafts-Olympiaden abhält und welche Veränderungen hilfreich wären.

Physik

Das Frauenwochenende der Physik-Olympiade

Im September 2023 fand erneut das jährliche Frauenwochenende der Physik-Olympiade statt. Ziel des Wochenendes war es die Teilnahme von Frauen an der Physik-Olympiade zu fördern und sie für ein Studium im physikalischen, mathematischen und technischen Bereich zu motivieren.

Informatik

"Just do it!"

"Ich verbringe viel Zeit mit Training, so wie eine Sportlerin auch. Das heisst aber nicht, dass ich kein normales Leben nebendran habe", sagt Jasmin im Interview mit 20 Minuten. Ihre Message an andere junge Frauen, die Programmieren lernen möchten? "Just do it!"

Informatik

Blog übers Girls Camp 2023

Das Girls Camp der Informatik-Olympiade fand von 11.-17. Juni in Saas Grund statt. Neben 16 Schweizerinnen waren auch Teilnehmerinnen aus Deutschland, Polen und Österreich dabei. Während sich einige von ihnen auf die EGOI im Juli vorbereiteten, machten andere den Einstieg ins algorithmische Denken.