15.07.2022

Voyages | Bénévolat

Let's talk : découvrir le monde pendant ses études

Partir un jour étudier à l'étranger, il s’agit du rêve de beaucoup d’étudiant·e·s. Certains de nos bénévoles l'ont fait et racontent leurs expériences en Angleterre, en Afrique du Sud, en Suède ou au Canada. Parfois, il n'est même pas nécessaire de quitter la Suisse pour découvrir une nouvelle culture - et pourquoi ne pas tenter un échange outre-sarine ?

Étudier la physique sans effort dans la mer. (Image : Olympiades de physique)

Cora (biologie) : Angleterre

J'ai fait mon bachelor, mon master et mon doctorat à Cambridge en Angleterre. 

 

Partir seule à l'étranger à 19 ans m'a très vite rendue très indépendante et plus forte. J'ai vécu à Cambridge une période magique qui m'a beaucoup marquée. J'ai surtout acquis une plus grande ouverture d'esprit et une plus grande tolérance, car j'ai eu pour la première fois des contacts étroits avec des personnes du monde entier. Aujourd'hui encore, je reste en contact avec  des personnes de différents continents. 

 

Dans cette université de renommée internationale, j'ai bien sûr pu bénéficier d'une formation vraiment unique : il n'était pas rare que des scientifiques de renommée mondiale m'enseignent dans de tout petits groupes. C'était très inspirant. Et bien sûr, les fêtes en Angleterre, c’était pas mal non plus

 

 

Patrick (mathématiques) : Lausanne

Après avoir participé aux Olympiades de mathématiques, c’était une évidence: je voulais étudier à l'ETH Zurich ou à l'EPF Lausanne. Aux Olympiades, j'ai rencontré Jana, qui étudie encore à l'EPFL et qui m'a aussi encouragé à venir à Lausanne. Je pense qu’en participant aux Olympiades on apprend beaucoup, c’est un avantage qui peut nous aider à compenser les difficultés d’étudier dans une autre langue. 

 

À Lausanne, les gens étaient prêts à parler anglais ou à me corriger quand je faisais des erreurs et j'ai donc décidé de vraiment m’investir en parlant et en écrivant le plus possible en français. J'ai aussi enseigné quelques fois en français pour les Olympiades. Pendant mon Bachelor, j'ai réalisé que je n'avais pas assez de temps pour mes amis et ma famille en Suisse alémanique. C’est pour cette raison que j'ai décidé de faire mon Master à l'ETH Zurich. 

 

Je ne regrette pas du tout cette expérience, j'ai appris beaucoup sur la culture suisse, moi-même et notre société. Je recommande donc à tout le monde de traverser le Röstigraben pour le Bachelor ou le Master parce qu'au travail, ces soft skills sont aussi importants.
.

 

 

Luc (physique) : Canada

J'ai passé le cinquième semestre de mon bachelor à Toronto, au Canada. Pour moi, c'était tout à fait particulier de me construire un nouveau réseau sur un autre continent. Outre les Canadien·ne·s, j'ai fait la connaissance de nombreux autres étudiant·e·s en échange. Nous étions là les un·e·s pour les autres, car nous n’avions pas toutes et tous de la famille sur place. Nous sommes ainsi rapidement devenus très proches. C'était une très belle expérience.

 

 

Viviane (mathématiques) : Hong Kong

Grâce à mon expérience lors des Olympiades internationales de mathématiques, j'ai pu constater que partout dans le monde, on peut trouver des personnes avec lesquelles on s'entend bien. Quelques années plus tard, c'est dans cet état d'esprit que je me suis rendu à Hong Kong pour un semestre d'études à l'étranger. 

 

Sans les Olympiades de mathématiques, je n'aurais sans doute pas osé. Mais là-bas, j'ai réalisé que l'on peut aller n'importe où et que l'on trouve toujours des personnes fantastiques. À Hong Kong, j'ai découvert une autre culture et j'ai pris du recul par rapport au quotidien à l'EPF.

 

Juliane (géographie) : Afrique du Sud et Suède

J'ai passé six mois au Cap, en Afrique du Sud, en 2010 et je suis immédiatement tombée amoureuse de la ville et du pays.

 

Lorsque je suis ensuite retournée à Jena en Allemagne (une ville étudiante plutôt grandiose), je ne m’y suis pas sentie à l'aise. Tout était si petit, si ennuyeux, si allemand et si peu international. Pour moi, c'était tout de suite clair : pour mes études de master, je voulais à nouveau partir. Dans un autre pays avec une autre langue.

 

C'est ce qui s'est passé et j'ai pu suivre mon master en anglais en Allemagne et en Suède. C'était exactement ce qu'il me fallait : des personnes de nombreux pays différents avec lesquelles je suis restée amie. L'Afrique du Sud occupe une place particulière dans mon coeur, j'y suis retournée à plusieurs reprises pour des travaux de terrain dans le cadre de mon doctorat.

 

 

Ce n’est pas seulement au gymnase ou à l'université que tu as l’opportunité de faire un échange. Dans cette vidéo de Movetia, des apprenti·e·s de Neuchâtel parlent de leur expérience de travail à l'étranger pendant leur apprentissage

 

Movetia est l’agence nationale pour la promotion des échanges et de la mobilité au sein du système éducatif. Que ce soit en Suisse, avec l’Europe ou dans le reste du monde, Movetia encourage et soutient des activités d’échanges, de mobilités ou de coopérations dans les différents secteurs de formation, de l’école primaire au degré tertiaire, en passant par la formation des adultes, mais aussi les activités extrascolaires. Vous trouverez ici l’offre qui vous convient ou les conseils que vous recherchez!Movetia est un partenaire des Olympiades de linguistique, qui permettent de faire des échanges en Suisse.

Autres articles

Faîtière

Situations à risques : prévention & réaction

Aux Olympiades de la science, la prévention contre la violation des limites passe également par une sensibilisation des bénévoles. L'association met à disposition des bénévoles un panel d’informations relatives à la prévention et les encourage à suivre une formation continue.

Informatique

Folge der CEOI-Delegation nach Kroatien

Die Informatik-Olympioniken bloggen ihre Erlebnisse an der Central European Olympiad in Infromatics (24. - 30. Juli) in Varazdin!

Faîtière

Linguistique

Philosophie

Robotique

Physique

Biologie

Chimie

Informatique

Mathématiques

Sprichwortsalat

De Lisbonne à Erevan, de l'île de Man à Dortmund : cette année, les Olympiades internationales de la science se déroulent dans plusieurs pays. Le voyage des participant·e·s est ainsi rythmé par la découverte de multiples langues. Quel proverbe appartient à quelle langue et quelle Olympiade?

Faîtière

Mathématiques

Prochainement à Berne : Middle European Mathematical Olympiad 2022

Du 25 au 31 août, la Suisse accueillera la 16e édition de l’Olympiade de mathématiques d'Europe centrale. Pendant une semaine, une soixantaine de jeunes talents issus de dix pays seront défiés en algèbre lors de difficiles épreuves. Nous avons cherché à comprendre ce qui rend unique cet événement.

Faîtière

Philosophie

Biologie

Chimie

Géographie

Mathématiques

Physique

Économie

Linguistique

Nous avons un codex!

En 2018, les Olympiades de la science se sont montrées sous un nouveau look: les logos ont été redessinés et la communication a été réorientée. Quatre ans plus tard, l’association travaille au troisième volet de l’identité – la culture organisationnelle – et adopte un codex des Olympiades.

Faîtière

Bénévolat: sept bonnes raisons de demander ton attestation

Les Olympiades te délivrent une attestation d'engagement en tant que bénévole. Ce papier est une preuve de ton engagement social et des compétences que tu as acquises.